12// LA BOUTIQUE DE L’ORFÈVRE
Genre
THÉÂTRE
Follow

12// LA BOUTIQUE DE L’ORFÈVRE  

L’histoire de notre rencontre avec la Boutique de l’Orfèvre commence il y a quelques années, lorsque Marie-Valentine Maistre met en scène cette pièce pour le Cours Florent.

Nous sommes engagées en tant que comédiennes et les dés sont lancés , c’est le début d’une longue épopée cette oeuvre n’aura jamais finit de nous surprendre…

Le projet tournera à Paris et en Province pendant près de quatre ans, dans des lieux tous plus fantastiques les uns que les autres. Nous jouons en 2012 au festival Off d’Avignon, produit par le comédien Damien Ricour Elle a été jouée dans différents lieux d’exception notamment à Paris, Bordeaux (plus de 450 spectateurs), Laval, rencontrant le même enthousiasme auprès du public.Pierre Fesquet reprendra le projet en 2014 et la pièce tournera à nouveau à Toulouse, à la crypte st Sulpice à Paris.

Nous avions toujours su, qu’à un moment où un autre, nous y reviendront et il nous sembla donc tout naturel de reprendre la mise en scène ensemble, de tout bouleverser, d’y apporter notre vision personnelle.

Voici la version 3. 0 !


Toute l’équipe de Rejoyce Production s’est alors proposée, avec joie, de nous accompagner dans cette nouvelle aventure.
Nous avons ainsi pu, ensemble, préparer le retour de la pièce du plus surprenant auteur de théâtre devenu pape.

Avant de devenir Jean-Paul II, Karol Wojtyla fut comédien et auteur d’une riche œuvre poétique et théâtrale. Il a été publié sous plusieurs pseudonymes entre 1950 et 1979 dans la presse polonaise. La Boutique de l’Orfèvre est publiée en 1960 sous le pseudonyme d’Andrzej Jawień ; il est alors évêque auxiliaire de Cracovie.
« Puisse la beauté que vous transmettrez aux générations de demain être telle qu’elle suscite en elles l’émerveillement ! Devant le caractère sacré de la vie et de l’être humain, devant les merveilles de l’univers, l’unique attitude adéquate est celle de l’émerveillement.[…] Puissent vos multiples chemins, artistes du monde, vous conduire tous à l’Océan infini de beauté où l’émerveillement devient admiration, ivresse, joie indicible ! »Extraits de la Lettre aux artistes.

Marie Lussignol et Océane Pivoteau